Vivre à la campagne

La campagne du Quercy racontée par Nadège dans le roman de Ternoise 2013

...
Qui va également cesser de se désirer ailleurs ?

XXX La campagne

- J’ai toujours vécu en ville. Je ne me suis jamais sentie attirée par la campagne. Avec ma mère, nous avons un peu voyagé. Je pensais que nous allions à la campagne quand nous passions quelques jours dans "un village" comme noté dans les brochures. J’étais même déjà venue dans le Lot, à Rocamadour. Mais ces bourgades tournées vers le tourisme, je comprends que ce n’est pas cela la campagne. J’ai acheté le livre que tu as publié sur notre village (- j’aurais pu te le transférer sur ton Kindle) et je me rends compte que je ne connais quasiment rien de tes cents photos ! Où sont ces ruisseaux, ces ruines, ces arbres, ces pierres, ces angles chanfreinés, ces fours à pain, ce linteau à accolade, celui en bâtière ? La gariotte je la connais ! J’aimerais qu’on puisse marcher des heures dans ces chemins... j’aimerais vivre avec toi... Rien ne me prédestinait à aimer ce genre d’endroit mais je crois qu’il y avait un tel désir de fuite en moi qu’il me fallait effectivement un lieu très différent de la ville... Quand je m’imaginais disparaître pour sortir de leurs griffes, je me projetais toujours dans de grandes villes.
- Comme André Breton, je pourrais prétendre « quand j’ai vu cet endroit, j’ai cessé de me désirer ailleurs. » Vas-tu connaître le même cheminement ?
- Mais il semble décidé à rester ici et sa seule présence brise mes rêves.

In "Le roman de la révolution numérique" naturellement de Stéphane Ternoise...




Ajout avis rural ou de nos amis citadins



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.